Contrôle/Expertise

QUAND DOIT-ON PROCÉDER AUX CONTRÔLES DE SES INSTALLATIONS ?

Nous pouvons réaliser les contrôles de vos installations électriques à basse tension, vos installations photovoltaïques, ainsi que vos équipements de protection contre la foudre et les surtensions.

Nous vous garantissons une prévention efficace des accidents, un contrôle professionnel, un protocole détaillé des éléments vérifiés, des conseils pointus !

Nous établissons un contrôle de tous les ensembles d’appareillage de l’installations avec mesure d’isolement de chaque groupes, nous analysons le choix et les réglages des organes de sécurité, la disposition et le marquage de conducteurs. Nous vérifions le choix et l’accessibilité des matériels selon le genre de local, les organes de coupures et de déclanchements des appareils, la protection contre les contacts directs ainsi que la présence et l’exactitude des schémas.

la protection extérieure, qui sert à tenir à l’écart les courants de foudre des structures combustibles ou vulnérables et à écouler ce courant vers la terre à travers des conducteurs métalliques.

la protection intérieur, qui comprend l’ensemble des mesures supplémentaires requises pour empêcher les effets nuisibles de surtensions.


IMMOBILIER
INDUSTRIE & ARTISANAT
COMMERCE
INSTALLATIONS PUBLIQUES
HÔTELLERIE & RESTAURATION
MILIEU MÉDICAL
AGRICULTURE
TRANSPORTS & ÉNERGIE
PRODUCTION PHOTOVOLTAÏQUE


IMMOBILIER
(villa, immeubles)
Pour les nouvelles constructions
Tous les 20 ans, s’il n’y a pas de changement de propriétaire
- Lors d’un changement de propriétaire, si le dernier contrôle a été effectué depuis plus de 5 ans. Tous les 5 ans, les installations électriques ou les éléments d’installations avec mise au neutre selon le schéma III, pour autant qu’elles ne soient pas adaptées à l’état le plus récent de la technique.


INDUSTRIE & ARTISANAT
(ateliers commerciaux, garages auto, stations services, cimenteries, menuiseries, gravières, industries, chantiers)

Pour les nouvelles constructions, annuellement (uniquement organe accrédité), tous les 5 ans (dans les zones de protection contre les explosions, type sites industriels) ainsi que tous les 10 ans lors d’un changement de propriétaire, si le dernier contrôle a été effectué depuis plus de 5 ans. Tous les 5 ans, les installations électriques ou les éléments d’installations avec mise au neutre selon le schéma III, pour autant qu’elles ne soient pas adaptées à l’état le plus récent de la technique.

Retour en haut


COMMERCE
(immeubles de bureaux, grands magasins)
Pour les nouvelles constructions
, tous les 5 ans (pour les locaux destinés à accueillir un grand nombre de personnes) ainsi que tous les 10 ans, lors d’un changement de propriétaire, si le dernier contrôle a été effectué depuis plus de 5 ans. Tous les 5 ans, les installations électriques ou les éléments d’installations avec mise au neutre selon le schéma III, pour autant qu’elles ne soient pas adaptées à l’état le plus récent de la technique.

Retour en haut


INSTALLATIONS PUBLIQUES
(théâtres, cinémas, dancings, écoles, salles polyvalentes, piscines, patinoires, musées, églises, ouvrages PC sans protection NEMP, marchés, foires et places de fêtes)
Pour les nouvelles constructions, annuellement (les installations électriques des marchés), tous les 5 ans (dans les zones de protection contre les explosions, type sites industriels) ainsi que tous les 10 ans pour les autres ateliers artisanaux ou lors d’un changement de propriétaire, si le dernier contrôle a été effectué depuis plus de 5 ans. Tous les 5 ans, les installations électriques ou les éléments d’installations avec mise au neutre selon le schéma III, pour autant qu’elles ne soient pas adaptées à l’état le plus récent de la technique.

Retour en haut


HÔTELLERIE & RESTAURATION
(hôtels, cafés, restaurants, campings)
Pour les nouvelles constructions
, tous les 5 ans (pour les locaux destinés à accueillir un grand nombre de personnes, plus de 300) ainsi que tous les 10 ans pour les exploitations de moins de 300 personnes, ou lors d’un changement de propriétaire, si le dernier contrôle a été effectué depuis plus de 5 ans. Tous les 5 ans, les installations électriques ou les éléments d’installations avec mise au neutre selon le schéma III, pour autant qu’elles ne soient pas adaptées à l’état le plus récent de la technique.

Retour en haut


MILIEU MÉDICAL
(cabinets médicaux, laboratoires, homes, locaux d’examens)
Pour les nouvelles constructions, annuellement (uniquement organe accrédité), tous les 5 ans (locaux pour examens ou traitements de patients au moyen d’instruments) ainsi que tous les 10 ans lors d’un changement de propriétaire, si le dernier contrôle a été effectué depuis plus de 5 ans. Tous les 5 ans, les installations électriques ou les éléments d’installations avec mise au neutre selon le schéma III, pour autant qu’elles ne soient pas adaptées à l’état le plus récent de la technique.

Retour en haut


AGRICULTURE
(exploitations agricoles, viticoles ou vinicoles)
Pour les nouvelles constructions
, tous les 5 ans (pour les emplacements exposés aux substances corrosives comme les caves à vins et les porcheries) ainsi que tous les 10 ans, pour les autres emplacements des exploitations agricoles et lors d’un changement de propriétaire, si le dernier contrôle a été effectué depuis plus de 5 ans. Tous les 5 ans, les installations électriques ou les éléments d’installations avec mise au neutre selon le schéma III, pour autant qu’elles ne soient pas adaptées à l’état le plus récent de la technique.

Retour en haut


TRANSPORTS & PRODUCTION D’ÉNERGIE
(bateaux non destinés aux transports commerciaux, installation auto-productrice)
Pour les nouvelles constructionstous les 5 ans (uniquement organe accrédité) ainsi que tous les 10 ans lors d’un changement de propriétaire, si le dernier contrôle a été effectué depuis plus de 5 ans. Tous les 5 ans, les installations électriques ou les éléments d’installations avec mise au neutre selon le schéma III, pour autant qu’elles ne soient pas adaptées à l’état le plus récent de la technique.

Retour en haut


PRODUCTION PHOTOVOLTAÏQUE
(inférieure ou supérieure à 30 kVA)
Pour les nouvelles constructions, Les installations autoproductrices connectées ou non à un réseau de distribution à basse tension sont soumises à la même période de contrôle que les installations électriques de l’objet auquel l’installation est raccordée.

Retour en haut